VC, VD et course à pied

Eh oui, bonne nouvelle ! Si je ne vais pas beaucoup plus vite en vélotaf, je fatigue moins pour la même vitesse. Donc depuis Septembre (à peu près), je me remets à faire 2 footings maximum par semaine d’environ 45 minutes.

Ca commence à faire de belles séances dans la semaine : 2h X 5 de VD, 1h de VC, 1h30 de course à pied.

Le grand avantage de ma “diversification” fait que j’ai les jambes moins raides et que je me sens plus efficace en VC (je pense que le running renforce des muscles assez utiles pour le VC, mais c’est une impression personnelle).

Grosse exception ces deux dernières semaines : je n’ai pas couru. En effet, suite à grève des trains récurrente (préparation des vacances de Noël en avance chez la SNCF?), j’ai dû monter mes séances de vélo en particulier le lundi et le vendredi. J’ai donc, après grosse fatigue, arrêté mes séances running. Il faut dire que la plupart du temps je suis obligé de me taper entre 3 et 4 heures de vélo ces jours de grève. Je m’avance un peu en voiture parfois, mais la tentation du vélo est trop forte !

Bref, le grand plaisir que j’ai, c’est que j’enchaîne les séances avec une fatigue maîtrisée alors que quelques mois auparavant c’était un exploit.

Le grand regret, c’est que je fais très peu de VC (mon modèle Stinger étant trop lent ou moi n’étant pas performant). Mais le plaisir est retrouvé quand je pars en balade avec mes enfants.

On verra pour les beaux jours. Là, je prépare l’hiver et son lot de pluie. Quand il neigera, je prendrai train et voiture malheureusement…