Expériences en tout genre ;)

Finalement, pas de cyclo cross. Mon vieux Bianchi a eu un souci de pédalier (jeu dû à usure) mais pédalier non démontable (complètement faussé). J’ai pu mesurer que ces cinq dernières années le vélo m’a apporté, en plus de la condition physique et du plaisir, la connaissance mécanique du vélo. J’ai donc intégralement démonté ce vieux vélo, ne laissant que la fourche et le cadre. J’ai ainsi récupéré les étriers de freins, selle, roue, dérailleurs, etc… pour les remonter intégralement sur … mon premier vélo de route. Un magnifique vélo Super U qui suffira amplement pour du vélotaf !

En fait, il me va très bien, il reste très confortable et la qualité des roues fait qu’on n’est pas trop bridé. Alors qu’avec les roues d’origine de piètre qualité j’avais senti une énorme différence en terme de rendement.

Bon bien sûr, ça n’a rien à voir avec mon look carbone (vibrations, rendement, fluidité du passage des vitesses, montée en côte) mais je vais pas faire le tour de France.

Résultat, je garde toujours mon vélo à portée de main : il est donc très souvent dans coffre de voiture car depuis quelques mois déjà j’ai redécouvert les joies de la voiture ET des routes sans embouteillages. J’effectue ainsi les utilisations suivantes :

  • balades entre midi et deux pour découvrir mon environnement de travail. Je me sens enfin un peu toulousain.
    • environ 15 km
  • déplacements chez le client
    • environ 10 km
  • déplacement domicile/travail
    • voiture (54 km) + vélo (26 km)
    • train + vélo (28 km)
    • voiture + train + vélo (8 km)
  • courses ménagères (le samedi comme tout le monde)
    • vélo avec carriole : 20 km

Ce que je peux dire, c’est que je connais beaucoup mieux le canal et la N113 et j’en découvre tous les jours. Dès qu’un jour s’annonce peu ou pas pluvieux je n’hésite donc pas à sortir le vélo. Il est à noter que je mets directement mes habits de tous les jours et plus du tout mes habits de vélo. Les trajets étant moins longs, je m’économise donc la préparation. Je ne peux par contre pas me permettre de trop transpirer. L’hiver est donc une période idéale pour éviter de surchauffer (on verra le discours que je tiendrai en été !).

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s