Ma condition physique

Pour ceux que ça intéresse et pour mesurer les performances avec mon vélo Optima Stinger…

Avant le vélo

Sportif occasionnel (jamais de club ou compétition). De 17 à25 ans, deux à trois footings par semaine.
La pire période (sportive) a été avec les gosses en bas âge, un footing par semaine maximum.
On peut donc vraiment dire que je ne suis qu’à un niveau d’entretien.

En Janvier 2012

Vélo droit : objectif 120 km

Pour ce qui est de l’année passée, j’avais placé quelques entraînements avec pour objectif faire mon trajet de 120 bornes en vélo de course.

Entraînement

On pourrait même dire remise à niveau car totalement débutant dans le cyclisme.

– 12/2010 à 03/2011 -> trois footings “tranquilles” par semaine de 30 minutes (moyenne de 10km/h).
– 04/2011 à 06/2011 -> un footing tranquille par semaine et 4X12km de VTC par semaine. Vers fin août, j’étais plutôt à 4X15km.
– 07/2011 -> un footing tranquille par semaine et 4X25km par semaine en vélo de course
– 08/2011 à 12/2011 -> -> un footing tranquille par semaine et 2X50km par semaine en vélo de course (un aller le mardi et un retour le vendredi soir). Ca me permettait d’avoir le vélo pour la semaine et mes rendez-vous professionnels.

Vélo couché : objectif 4X60 km

Nouvel objectif, m’habituer au vélo couché pour faire mes 120km dans la journée une fois par semaine au début et deux fois par semaine ensuite.
Affaire à suivre…

En Octobre 2012

Vélo droit: objectif, tenir le coup

Grâce au train, je peux faire mes 54 km par jour au lieu de 120 km.

Je tiens donc ce rythme depuis avril 2012. Au début, on est très rapide mais les semaines passant, on est obligé de s’économiser.

Au début, je revenais fatigué et je devais parfois me réserver une journée de repos sans vélo dans la semaine (premiers mois). Désormais, je me suis même remis à courir de temps en temps le midi depuis début Septembre (footings à moins de 10 km/h avec des collègues de bureau sur de petites distances inférieures à 5 km).

J’ai à ce titre battu mon record personnel sur un parcours de 5 km alors que je ne faisais plus de footings du tout (à cause du vélo intensif depuis début Avril). Le même circuit en 27 minutes au lieu de 32, ce qui est énorme à mon niveau.

Vélo couché: pour le loisir

Eh oui ! Je l’utilise uniquement pour me balader avec la carriole et mes gosses (très pratique). Je fais également quelques (beaucoup plus rares qu’auparavant) sorties nocturnes. Je ne dépasse donc jamais les 100 km par mois.

Mais il y a quand même un nouveau paramètre. Mon fils de 4 ans et demi qui avec son vélo de 16 pouces tient du 15 km/h de moyenne. Ca commence donc à faire des sorties moins négligeables qu’auparavant (tour du pâté de maison).

En 2013

Vélo droit : ça roule !

Une année complète qu’il vente, pleuve ou gèle en vélo de route.

Je peux également courir une ou deux fois par semaine en intensité faible (foncier) et faire une séance de bonito foot toutes les deux semaines (intensité moyenne)

Vélo couché

Quelques séances mais vélo difficilement utilisable sur piste cyclable et surtout difficilement transportable dans le train. Donc très dur de faire 120 km par jour 🙂

Revendu cet été 2013.

En 2014

Toujours le vélo. 25 000 km en deux ans et demi et que du bonheur malgré une année 2014 assez pluvieuse. Un équipement ça rattrape pas mal de choses (surchaussures type guêtres Vaude, veste imperméable et respirante, etc…)

Nouveau boulot mi octobre donc moins de vélo en perspective mais qui sait…

En 2015

Ca y est, changement de boulot, changement de trajet, changement d’habitude mais en fait il n’y a que du bon !

  • Moins de vélo : 3 à 5 heures par semaine.
    • De petits trajets dans de bonnes conditions climatiques.
  • Plus de voiture :
    • Mon trajet étant plus roulant (autoroute), la voiture est imbattable.
    • Cela évite de laisser “moisir” la voiture. Dernièrement j’avais dû faire des réparations dûes à sa non utilisation (c’est un peu dommage)
  • Plus de sport annexes :
    • Je peux faire un peu de musculation (méthode Lafay) : 2 heures par semaine
    • Course à pied : 1 à 2 séances d’une heure par semaine.
  • Plus de bébés !!
    • Je vois plus mes enfants. Je les amène à l’école et vais les chercher au moins une fois par semaine (parfois même en vélo)
    • Je suis plus tôt à la maison, donc je les vois plus

Donc pour le coup, c’est positif et je me sens moins “restreint” en terme de choix.

J’ai pas mal abandonné le train car les conditions devenaient vraiment déplorables (retards systématiques de 10 minutes, suppression de train, vélos de moins en moins tolérés, trains bondés).

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s